Quand renégocier son prêt immobilier ?

Quand renégocier son prêt immobilier ?

Malgré une légère hausse début 2017, les taux d’intérêt des crédits demeurent bas. C’est le moment de renégocier son prêt immobilier, pour des économies très appréciables à terme !

Pourquoi renégocier votre prêt immobilier ?

Renégocier son prêt immobilier permet de bénéficier d’un taux d’intérêt inférieur. Concrètement, la renégociation du crédit offre à l’emprunteur 2 options :

  • Réduire la durée de l’emprunt à mensualités égales : vous remboursez plus vite votre prêt.
  • Diminuer le montant de vos échéances, à durée d’emprunt égale : vos charges mensuelles sont moindres, vous profitez d’un pouvoir d’achat supérieur.

Quelle est la meilleure période pour renégocier ?

Au-delà d’une baisse constatée des taux de crédit immobilier, la renégociation du prêt – pour être intéressante financièrement – doit intervenir dans un contexte précis. Découvrez les conditions optimales pour renégocier le taux d’intérêt de votre emprunt.

Renégociez à condition de constater un écart de 1 point minimum entre le taux de votre crédit et le taux actuel pratiqué.

Selon la date et la durée de l’emprunt contracté, vous êtes assujetti à un taux d’intérêt plus ou moins élevé.

Bon à savoir : les taux actuels applicables aux prêts immobiliers s’élèvent en moyenne à 1,30 % sur 10 ans, 1,80 % sur 20 ans et 2,85 % sur 30 ans au 26/09/2017

Renégocier votre taux d’intérêt n’est avantageux qu’à condition de constater un écart de 1 point – soit 1 % – entre votre taux de crédit et le taux actuel. Pourquoi une différence minimale de 1 point est exigée entre taux d’origine et taux actuel ? Tout simplement parce que la renégociation de son prêt immobilier engendre des frais à la charge de l’emprunteur. Le taux actuel doit donc être très attractif pour permettre une économie substantielle malgré les frais applicables.

Zoom sur les frais de renégociation

Diminuer le taux d’intérêt de son prêt immobilier coûte de l’argent. Pour vérifier qu’il a intérêt à renégocier, l’emprunteur doit notamment inclure les frais suivants :

  • Frais de dossier.
  • Indemnités de remboursement anticipé.
  • Frais de garantie.
  • Frais de courtage, si l’emprunteur a recours à un intermédiaire professionnel pour renégocier son emprunt immobilier.

Renégociation ou rachat de prêt ?

Pour bénéficier du taux actuel, vous pouvez au choix renégocier auprès de votre banquier ou faire racheter votre crédit par une autre banque. Le rachat de crédit permet de faire jouer la concurrence, et d’obtenir ainsi les meilleures conditions de prêt immobilier possibles.

Attention : il est souvent moins coûteux d’opter pour la renégociation auprès de sa banque. Le rachat de crédit implique en effet des frais supplémentaires : indemnités de remboursement anticipé notamment.